06 novembre 2007

Désir

Ecouter le désir comme vous écoutez un chant, comme vous écoutez le vent dans les arbres ...
Krishnamurti cité par Jacqueline Kelen dans Le Désir ou la brûlure du coeur.

Finalement la vie, c'est apprendre et désapprendre ... Le désir c'est ce qui permet au nouveau-né de trouver tout naturellement ce dont il a besoin pour grandir; trouver le chemin du sein de sa mère pour son lait et sa chaleur apaisante.

Et puis il y a "l'éducation", la famille, l'école qui forment et qui déforment ... jusqu'au moment où le besoin profond gronde et parvient à se frayer un passage dans les couches "bien comme il faut". Si on est attentif à cet instant, le désir se libère faisant fi de tout. Sans gène aucune, on choisit de faire "rien" et on le savoure, on part en balade sans aucun but sinon celui de prendre l'air et de sentir l'odeur des feuilles humides imprégant la terre du chemin. On se surprend à s'arrêter là tout simplement et à faire un avec le temps présent.

Oh combien cette séance de yoga fut bonne ce soir...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home