13 octobre 2015

Plénitude


Peut-être s'agira-t-il
Sans en avoir le regard
Exorbité
De laisser le crépuscule 
Se gorger
A l'horizon
De l'empreinte du soleil

A l'instant
Il plonge 
Sa plénitude
Vers l'autre face du monde

Et mon regard humblement
S'agenouille

De ce qui fut
Il reste la beauté
Le visage du jour
Son ouvrage d'amour

Jean-Pierre Boulic


Les mots sont justes
Il ne faut surtout rien ajouter
La semaine de vacances à Crozon
nous a offert
tout cela 
et bien davantage

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home