11 juin 2008

SOI

Il n'est pas de plus difficile ascension que soi-même!
Blanche de Richemont dans Eloge du désert ajoute encore :
Et c'est cela qui est passionnant!
On la commence au désert et on la poursuit chaque jour dès le retour. L'environnement rend l'exercice plus difficile car tout nous envahit, l'espace manque et avec lui le silence, mais on le poursuit car ce qui a commencé là-bas ne peut plus s'arrêter.
Rien ne sera plus jamais comme avant.
Reste à plonger dans les sensations accumulées durant le voyage et à se désencombrer au fur et à mesure pour éviter les pièges du questionnement sans fin et poursuivre l'ascension, l'oeil rivé sur la lune et les étoiles ... pas à pas, apprécier la nouveauté du paysage.
Justifier

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home