04 décembre 2007

Obscurité

La nuit était tombée et le béguinage sombrait un peu plus dans le silence. En moi montait ce beau chant de Taizé
Dans nos obscurités,
allume le feu qui ne s'éteint jamais,
qui ne s'éteint jamais ...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home