27 août 2012

Légèreté


Rien n’est grave puisque tout est grave.
Chaque minute portant l’empreinte secrète du tragique, de la mort toute proche, il conviendra de l’habiter, d’y placer force et joie. Loin de terrasser, ce constat convie à une légèreté. Aucune naïveté, nulle insouciance dans cet état d’esprit pétri de profondeur.
La légèreté fournit à l’apprenti du métier d’homme un outil bien précieux, une force inédite capable de dynamiter le monde...
...Etre léger, c’est donc recourir de force à la joie contre ce qui aigrit, contre ce qui isole... la légèreté va contre, elle contre ce qui rétrécit.
Alexandre Jollien "Le métier d'homme"



www.alexandre-jollien.ch

Quel métier que celui d'apprenti Homme! 
Il s'adresse à nous tous et pourtant je pense que certains en ignorent tout. Il dure toute la vie pour celui qui a le bonheur de vivre éveillé.
Oh combien je vous souhaite d'être de ceux-qui choisissent d'être habité de légèreté...


1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

légèreté
tel un paradoxe juste à point nommé
une main douce
par dessus les effluves
de la vie menue
si fragile
mais essentielle

regard

1:52 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home