08 février 2008

Assieds-toi

Assieds-toi au bord de la nuit
Et tu écouteras une terre gorgée de chaleur.
Assieds-toi au bord de l'aurore

Et tu verras monter la douce lumière du soleil.
Assieds-toi au bord de la source

Et tu seras bercé par le clapotis de ses eaux.
Assieds-toi au bord du sentier

Et tu sentiras l'amitié de tous ceux qui cheminent.
Assieds-toi au bord de tes frères

Et tu recevras l'amour qui dort dans leur coeur.
Assieds-toi au bord du silence

Et tu t'entendras enfin au fond de toi.
poème arabe anonyme adapté et complété par Jacques Voisin

Le soleil est généreux et l'herbe en profite pour se sècher des humeurs de l'hiver.
Peut-être ce W.E. pourrons-nous nous asseoir, là où nous sommes,
prêts à ouvrir nos sens.
Que découvrirons-nous?
Osons croire à d'heureux inattendus...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home